mercredi , octobre 21 2020
frku
Flash infos

Le projet Renaissance des Cloches

Hiwa K. artiste

L’artiste kurde, Hiwa K. traite ici de sa démarche dont l’objet est de créer des œuvres d’art accessibles au public le plus large. Décrivant son atelier de sculpture et de vidéo, l’artiste raconte comment il a, pendant plusieurs années, dans le cadre de son projet « Renaissance des cloches » (2007- 2015), suivi et filmé un ferrailleur kurde du nom de Nazhad spécialisé dans la récupération de matériel militaire américain et européen acheté par l’Irak au cours de la guerre contre l’Iran et des guerres du Golfe et maintenant hors d’usage.

Fondues, réduites à l’état de briques de métal brut, ces armes de guerre ont connu une nouvelle dimension et ont acquis, selon les termes employés par l’artiste lui-même,  » toutes possibilités de transformations « .

Ayant appris, et y trouvant inspiration, qu’à l’époque préindustrielle, les cloches des églises servaient, en temps de guerre, en Europe, à la fabrication de canons, Hiwa K. explique comment, inversant ce processus, il a envoyé les briques de Nazhad en Italie où une fonderie les a transformées en une imposante cloche ornée d’images assyriennes.

Cette cloche exposée au MoMA PS1, dans le Queens à New York, au milieu des vidéos réalisées par l’artiste sur le fonctionnement de la casse de Nazhad et sur celui de la fonderie italienne, est un symbole, simple mais puissant, de la circulation des matériaux entre les pays comme des liens qu’entre eux tisse la guerre.

Dévoilant les réticences qu’il éprouve avec l’art tel qu’il est exposé dans les musées, son désir aussi de rendre son travail compréhensible pour tous, Hiwa K. affirme : « J’entretiens une liaison avec le savoir mais je n’ai rien à voir avec lui. Je ne veux pas gaver mon travail de philosophie. »

Hiwa K. est né en 1975 à Sulaymaniyah, dans le Kurdistan d’Irak.
Ses sculptures, ses vidéos, ses expositions entremêlent finement les événements qui ont marqué sa vie et les épisodes de la vie de ses parents et amis.
Kurde d’Irak établi en Allemagne, Hiwa K. puise dans son vécu pour démonter le mécanisme des crises dont actuellement souffre le monde : guerres, immigration, conséquences du néo-libéralisme et du colonialisme. L’artiste use de la vidéo pour mener ses enquêtes et s’y met en scène tant au travers de ses participations à des activités de groupes divers (cours de cuisine, concerts, manifestations politiques) que de ses collaborations avec acteurs, philosophes irakiens ou fondeurs de métal vénitiens.

 Autodidacte, il tire son expérience de ses rencontres et de sa fréquentation des artistes irakiens et doit sa formation musicale au maître du flamenco, Paco Peña.

Pour en savoir plus sur l’artiste:

https://art21.org/artist/hiwa-k/

CRÉDITS | Producteur: Ian Forster, Rafael Salazar et Ava Wiland. Entretien: Ava Wiland. Editeur: Misha Spivack. Coloriste: Jonah Greenstein. Caméra: Jarred Alterman et Rafael Salazar. Son: Jaime Guijarro-Bustamante. Musique: Blue Dot Sessions. Illustration avec l’aimable autorisation: Hiwa K et Collezione La Gaia, Busca, Italie. Remerciements particuliers: MoMA PS1.

« Extended Play » est soutenu par la Fondation Andy Warhol pour les Arts; et, en partie, grâce à des fonds publics du Département des affaires culturelles de la ville de New York en partenariat avec le Conseil municipal; le Conseil contemporain Art21; et par des fonds privés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Font Resize
error: Content is protected !!